Cosmétique : comment percer en France

Se lancer sur un marché qui ne croît plus, celui de la cosmétique en France, est une gageure. Pourtant, chaque année, une dizaine de marques essaie de se faire une place en proposant des produits différents. Leur seule constante ? Promettre de faire rajeunir leurs clientes. « Nous enregistrons au moins huit nouvelles adhésions par an, ­relève Patrick O’Quin, président de la Fédération des entreprises de la beauté (Febea). Ces petites marques très diverses dynamisent le marché et stimulent les grands groupes. »